Chargement...
6
Contributeurs
1 800 €
Sur 15 000 €

Vous pourrez vous faire rembourser sans frais si le projet n'atteint pas 7 500 €. Fin prévue le : 31/10/2024

RESTAURATION DES DEUX CLOCHES DE L’EGLISE SAINT-MARTIN DE CHEMIRE-LE-GAUDIN

Description

Chemiré-le-Gaudin est une commune de 1 005 habitants située à 20 km au sud-ouest du Mans. Elle a la particularité de posséder 3 églises : l’Eglise Saint-Martin dans le centre-bourg, l’Eglise Saint-Benoît (hameau de la commune) et l’Eglise Notre-Dame d’Athenay (autre hameau de la commune). Cette dernière, église romane, a bénéficié d’une opération mécénat, via la plateforme de financement participatif Sarthe Mécénat, pour la réalisation de dix vitraux contemporains. Ils ont été inaugurés et bénis par l’évêque du Mans le 1e juillet 2023. Cette année, c’est l’église Saint-Martin qui est concernée. En effet, les deux cloches sont fêlées et les supports sont abîmés, si bien qu’elles ne sont plus utilisables en leur état actuel. Il faut descendre les cloches puis les faire restaurer avant de les remonter, pour un coût de 40 000 € : restauration des deux cloches par l’entreprise Bodet et l’ouverture de la porte par l’entreprise Hardouin, étant donné que la porte du clocher est trop étroite. L’entreprise Bodet prête et installe des cloches électroniques (des haut-parleurs) le temps de la restauration des deux cloches : la cloche réalisée par BOLLEE FONDEUR (Le Mans) datant de 1845 et la cloche réalisée par LECHESNE FONDEUR (Le Mans) en 1837. Les deux cloches ont été descendues le 22 mai dernier et sont exposées dans l’église jusqu’aux Journées du Patrimoine (21 et 22 septembre 2024). Quentin BOISNAY, étudiant en histoire à l’Université du Mans, réalise depuis plusieurs années un inventaire du patrimoine campanaire à l’échelle du département de la Sarthe et de ses alentours. Son travail est notamment visible sur la page internet « Le Patrimoine Campanaire de l’Ouest ». Dans le cadre de ses études universitaires, Quentin va prochainement entamer un mémoire de recherche sur la fonderie de cloches Bollée au Mans. Ainsi, il a donné une conférence sur l’histoire des cloches, dans l’église Saint-Martin de Chemiré-le-Gaudin le dimanche 2 juin 2024. L’église, dédiée à Saint-Martin de Tours, date du XIème siècle. La tour du clocher est carrée, et semble avoir été reprise au XVIIIème siècle afin d’être surélevée. Sur les quatre faces, le clocher est percé d’une baie cintrée, dont la moitié est obstruée par un abat-son recouvert d’ardoises. Le clocher est surmonté d’une toiture en pavillon recouverte d’ardoises, le tout couronné par la croix en fer forgé.

La cloche BOLLEE FONDEUR (1845) : « EUGENIE ALEXANDRINE MELANIE »


Inscriptions sur la cloche : « L’AN 1845 J’AI ETE BENITE POUR l’EGLISE DE CHEMIRE-LE-GAUDIN PAR Mr JEAN-LOUIS FILLION CHAN (chanoine) TITULAIRE DE LA CATHEDRALE DU MANS ET NOMMEE EUGENIE ALEXANDRINE MELANIE PAR Mr ALEXANDRE EDOUARD DE SARCE MAIRE ET PAR EUGENIE DUBOIS DAME DU PUY DE PARNAY JULIEN MARCHAND CURE ET MICHEL DEZALAY VICAIRE M Mrs J GAIGNON C BLANCHE R LEGENDRE J GAUTIER C DENIZET FABRICIENS ». Concernant l’iconographie, nous pouvons découvrir une Vierge à l’Enfant, un Christ en Croix, deux Macarons de la famille Bollée, ainsi que les armoiries des familles Du Puy De Parnay et De Sarcé. Cette cloche pèse 801 kg et sonne un Mi3.

La cloche LECHESNE FONDEUR (1837) : « MARIE AIMEE FRANCOISE »


Inscriptions sur la cloche : « J’AI ETE BENITE EN 1837 PAR Mr GASSELIN CURE DE FILLE ET NOMMEE MARIE = AIMEE = FRANCOISE PAR Mr Fis DUBOIS DE MACQUILLY ET DAME MARIE AIMEE DE SARCEE NEE DE TILLY EN PRESENCE DE Mr NEPVEU SEIGNEUR DE BELLE = FILLE MAIRE ET DE Mrs DE SARCE ADJt J MARCHAND CURE DE CETTE PAROISSE ». Concernant l’iconographie, nous pouvons découvrir un Christ en Croix, ainsi que deux feuilles de laurier entre les inscriptions « LECHESNE FONDEUR AU MANS ». Cette cloche pèse 560 kg (poids estimé à l’aide d’une formule) et sonne un Fa#3.


Tous nos remerciements vont à Quentin BOISNAY, campanographe, administrateur de la page « Le Patrimoine Campanaire de l’Ouest », étudiant en Histoire à l’Université du Mans. Nos remerciements vont également aux entreprises Bodet (prêt des cloches électroniques le temps de la restauration des deux cloches) et Hardouin.

Utilisation des fonds

Le coût de la restauration de ces deux cloches s’élève à 40 000 € (entreprises Bodet pour la restauration et Hardouin pour la maçonnerie). Ces travaux seront financés, en partie, par la commune de Chemiré-le-Gaudin et le Département de la Sarthe. La plateforme de financement participatif Sarthe Mécénat, portée par le Département de la Sarthe, souhaiterait recueillir le reste du financement, soit 15 000 €. Les généreux donateurs pourront défiscaliser à hauteur de 66% (les particuliers) et à hauteur de 60% (les entreprises).

6
Contributeurs
1 800 €
Sur 15 000 €

Vous pourrez vous faire rembourser sans frais si le projet n'atteint pas 7 500 €. Fin prévue le : 31/10/2024

Merci aux Contributeurs


RESTAURATION DES DEUX CLOCHES DE L’EGLISE SAINT-MARTIN DE CHEMIRE-LE-GAUDIN

Description

Chemiré-le-Gaudin est une commune de 1 005 habitants située à 20 km au sud-ouest du Mans. Elle a la particularité de posséder 3 églises : l’Eglise Saint-Martin dans le centre-bourg, l’Eglise Saint-Benoît (hameau de la commune) et l’Eglise Notre-Dame d’Athenay (autre hameau de la commune). Cette dernière, église romane, a bénéficié d’une opération mécénat, via la plateforme de financement participatif Sarthe Mécénat, pour la réalisation de dix vitraux contemporains. Ils ont été inaugurés et bénis par l’évêque du Mans le 1e juillet 2023. Cette année, c’est l’église Saint-Martin qui est concernée. En effet, les deux cloches sont fêlées et les supports sont abîmés, si bien qu’elles ne sont plus utilisables en leur état actuel. Il faut descendre les cloches puis les faire restaurer avant de les remonter, pour un coût de 40 000 € : restauration des deux cloches par l’entreprise Bodet et l’ouverture de la porte par l’entreprise Hardouin, étant donné que la porte du clocher est trop étroite. L’entreprise Bodet prête et installe des cloches électroniques (des haut-parleurs) le temps de la restauration des deux cloches : la cloche réalisée par BOLLEE FONDEUR (Le Mans) datant de 1845 et la cloche réalisée par LECHESNE FONDEUR (Le Mans) en 1837. Les deux cloches ont été descendues le 22 mai dernier et sont exposées dans l’église jusqu’aux Journées du Patrimoine (21 et 22 septembre 2024). Quentin BOISNAY, étudiant en histoire à l’Université du Mans, réalise depuis plusieurs années un inventaire du patrimoine campanaire à l’échelle du département de la Sarthe et de ses alentours. Son travail est notamment visible sur la page internet « Le Patrimoine Campanaire de l’Ouest ». Dans le cadre de ses études universitaires, Quentin va prochainement entamer un mémoire de recherche sur la fonderie de cloches Bollée au Mans. Ainsi, il a donné une conférence sur l’histoire des cloches, dans l’église Saint-Martin de Chemiré-le-Gaudin le dimanche 2 juin 2024. L’église, dédiée à Saint-Martin de Tours, date du XIème siècle. La tour du clocher est carrée, et semble avoir été reprise au XVIIIème siècle afin d’être surélevée. Sur les quatre faces, le clocher est percé d’une baie cintrée, dont la moitié est obstruée par un abat-son recouvert d’ardoises. Le clocher est surmonté d’une toiture en pavillon recouverte d’ardoises, le tout couronné par la croix en fer forgé.

La cloche BOLLEE FONDEUR (1845) : « EUGENIE ALEXANDRINE MELANIE »


Inscriptions sur la cloche : « L’AN 1845 J’AI ETE BENITE POUR l’EGLISE DE CHEMIRE-LE-GAUDIN PAR Mr JEAN-LOUIS FILLION CHAN (chanoine) TITULAIRE DE LA CATHEDRALE DU MANS ET NOMMEE EUGENIE ALEXANDRINE MELANIE PAR Mr ALEXANDRE EDOUARD DE SARCE MAIRE ET PAR EUGENIE DUBOIS DAME DU PUY DE PARNAY JULIEN MARCHAND CURE ET MICHEL DEZALAY VICAIRE M Mrs J GAIGNON C BLANCHE R LEGENDRE J GAUTIER C DENIZET FABRICIENS ». Concernant l’iconographie, nous pouvons découvrir une Vierge à l’Enfant, un Christ en Croix, deux Macarons de la famille Bollée, ainsi que les armoiries des familles Du Puy De Parnay et De Sarcé. Cette cloche pèse 801 kg et sonne un Mi3.

La cloche LECHESNE FONDEUR (1837) : « MARIE AIMEE FRANCOISE »


Inscriptions sur la cloche : « J’AI ETE BENITE EN 1837 PAR Mr GASSELIN CURE DE FILLE ET NOMMEE MARIE = AIMEE = FRANCOISE PAR Mr Fis DUBOIS DE MACQUILLY ET DAME MARIE AIMEE DE SARCEE NEE DE TILLY EN PRESENCE DE Mr NEPVEU SEIGNEUR DE BELLE = FILLE MAIRE ET DE Mrs DE SARCE ADJt J MARCHAND CURE DE CETTE PAROISSE ». Concernant l’iconographie, nous pouvons découvrir un Christ en Croix, ainsi que deux feuilles de laurier entre les inscriptions « LECHESNE FONDEUR AU MANS ». Cette cloche pèse 560 kg (poids estimé à l’aide d’une formule) et sonne un Fa#3.


Tous nos remerciements vont à Quentin BOISNAY, campanographe, administrateur de la page « Le Patrimoine Campanaire de l’Ouest », étudiant en Histoire à l’Université du Mans. Nos remerciements vont également aux entreprises Bodet (prêt des cloches électroniques le temps de la restauration des deux cloches) et Hardouin.

Utilisation des fonds

Le coût de la restauration de ces deux cloches s’élève à 40 000 € (entreprises Bodet pour la restauration et Hardouin pour la maçonnerie). Ces travaux seront financés, en partie, par la commune de Chemiré-le-Gaudin et le Département de la Sarthe. La plateforme de financement participatif Sarthe Mécénat, portée par le Département de la Sarthe, souhaiterait recueillir le reste du financement, soit 15 000 €. Les généreux donateurs pourront défiscaliser à hauteur de 66% (les particuliers) et à hauteur de 60% (les entreprises).

6
Contributeurs
1 800 €
Sur 15 000 €

Vous pourrez vous faire rembourser sans frais si le projet n'atteint pas 7 500 €. Fin prévue le : 31/10/2024

Merci aux Contributeurs